Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
L'affaire Pine Gap

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ufolibre Index du Forum -> Les pistes de recherche sur les OVNI -> Ultra Top Secret et folklore ufologique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ufolibre
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2007
Messages: 256
Point(s): 258
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Dim 30 Déc - 16:06 (2007)    Sujet du message: L'affaire Pine Gap Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
 
Citation:
Pour mieux comprendre le sujet de la base US de PINE GAP (près d’Alice Spring en Australie) je suis contraint de donner des explications qui permettent de mieux réaliser l’importance extraordinaire de ce centre, pour l’humanité entière. 
  
La vaste majorité des humains n’en est plus à se demander si les OVNI et les Extra-Terrestres existent, ils savent qu’ils sont bien réels; en ce début de 1989, pour ainsi dire plus personne ne doute de leur existence. 
La question des OVNI et des ET a soulevé, durant des décennies des passions, des controverses et des prises de position plus ou moins rationnelles. Cette question étant maintenant réglée, l’opinion publique devrait se trouver apaisée, et c’est avec un esprit serein et lucide que l’on devrait maintenant envisager l’avenir et nos futurs rapports avec les peuples de l’Espace. Cependant, l’esprit du public n’est pas en paix. Il sent confusément que les gouvernements cachent encore " quelque chose d’énorme ", et il se demande où nos dirigeants vont conduire l’humanité. 
  
Au cours de leurs recherches et de leurs études sur les OVNI et les êtres venus d’ailleurs, les chercheurs qui ne prennent pas pour argent comptant les explications de la science officielle, ont découvert des faits inquiétants, et ont soulevé un peu le coin du rideau avec lequel les autorités tentent de cacher la vérité. La qualité et le prestige des sources de leurs informations ne permettent pas de mettre en doute la véracité de ces faits, dont les principaux sont résumés ci-dessous. 
  
TECHNOLOGIE DE TESLA 
Comme chacun sait, Nicolas Tesla était un tchèque émigré aux USA vers 1880 et quelques . Dès 1898 il commença à déposer plus de 900 brevets d’invention, parmi lesquels on relève : la découverte du courant alternatif et des courants polyphasés, l’utilisation des forces magnétiques terrestres pour la fabrication de l’énergie électrique, la transmission de cette énergie par " ondes " du même genre que les ondes radio (sans aucun câble, et sans perte sensible d’énergie), les émissions radio (bien avant Marconi), propulsion électromagnétique et " anti-gravitationnelle " (véhicules terrestres ou aériens) projection d’ondes électrostatiques pouvant recouvrir une ville pour former un bouclier protecteur qu’aucune bombe ou fusée ne peut traverser sans griller, etc., etc. 
Malheureusement pour lui, Tesla voulait donner au monde une énergie INEPUISABLE ET GRATUITE en puisant l’électricité dans la terre et l’atmosphère, et en la distribuant par émission d’ondes, comme la radio. Cette idée ne fut évidemment pas du goût des magnats propriétaires de centrales électriques, des fabricants de générateurs et de câbles électriques, pas plus que de celui des rois du pétrole. En 1910 notre Tesla fut donc ridiculisé et moqué, et ceux qui le soutenaient financièrement furent obligés, par plus puissants qu’eux, d’exiger le remboursement immédiat des sommes investies. Considéré comme fou par le public, abandonné de tous et complètement ruiné, Nicolas Tesla mourut aux USA en 1943. 
  
RECHERCHES RUSSES ET AMERICAINES 
Dès 1920, à l’insu du monde occidental, le jeune état soviétique rassembla tous les renseignements qu’il put obtenir sur les travaux de Tesla (dont ses carnets personnels) et chargea une équipe de scientifiques de réaliser et de mettre au point ce que Tesla avait été forcé d’abandonner. Il se trouve que Tesla avait le don de pouvoir effectuer mentalement les calculs les plus compliqués. Il n’en était pas de même pour les chercheurs russes et comme les ordinateurs ne faisaient pas encore partie de la panoplie des équipements de laboratoires, il leur fallu des années pour obtenir des résultats appréciables. A la fin de la 2ème guerre mondiale, les russes étaient sur le point de perfectionner des moyens de destruction à distance par ondes électromagnétiques, et avaient l’intention de continuer leur invasion de l’Europe, en dépit de la résistance que les américains auraient pu leur opposer. Heureusement pour l’Europe, la bombe atomique US sur Hiroshima, dissuada Staline de mettre son projet à exécution. 
Aujourd’hui, il ne fait pas de doute que les russes ont mis au point et ont même perfectionné la technologie découverte par Tesla, obtenant des sources d’énergie inépuisables, et des armes de destruction " sélectives " d’une puissance redoutable. Ils le démontrèrent aux américains en faisant disparaître, il y a plusieurs années un sous-marin nucléaire US en plongée à plusieurs milliers de Kms de chez eux. 
  
Bien entendu, les américains réalisèrent l’erreur commise en rejetant les découvertes de Nicolas Tesla, et dès la fin de la dernière guerre, se mirent à travailler la question. En quelques décennies ils rattrapèrent les chercheurs russes et l’on peut penser qu’ils en sont maintenant au même point qu’eux. 
L’anti-gravité et l’électromagnétisme que Tesla pouvait utiliser comme moyen de propulsion, l’énergie électrique gratuite et inépuisable qu’il voulait donner au monde, sont donc maintenant à la disposition des superpuissances. 
  
Cette technologie avancée leur permet évidemment d’avoir des engins spatiaux du type " cigares " ou " soucoupes ", et il est plus que probable que parmi les OVNI aperçus dans le monde, bon nombre sont des engins bien terrestres. De même, on sait que les russes possèdent à Riga des installations pouvant transmettre des ondes capables de recharger les batteries à voltage élevé de submersibles en plongée à des milliers de Kms., et qu’ils peuvent générer une gigantesque onde stationnaire autour de la terre, de l’ordre de 9 000 à plus de 14 000 cycles par seconde, capable d’établir un champ électrique résonnant, jusqu'à une altitude de plus de 350 Kms. On croit savoir que les soviets ont encore d’autres bases similaires, dont une, dit-on dans la région du pôle Nord. Comme il se doit les USA ne sont pas inactifs, et possèdent, eux aussi, de telles installations. 
  
Tout cela est très bien et devrait réjouir l’humanité entière car cette nouvelle technologie nous ouvre des perspectives extraordinaires : énergie gratuite, donc baisse considérable du coût de la vie et amélioration inespérée du niveau de vie de chaque individu, disparition des famines dans le monde, en un mot bien-être pour tous, surtout les moins fortunés. En outre ces nouveaux moyens nous ouvrent toutes grandes les portes du cosmos et rendent possible de futurs contacts éventuels avec des intelligences de l’espace, ce qui nous apporterait peut-être une évolution spirituelle bénéfique. Donc, en principe, l’homme de la rue ne pourrait voir aucun mal au développement de cette technologie. Cependant les gouvernements non seulement n’ont pas rendu compte de ces découvertes au public, mais encore font des efforts considérables et dépensent des fortunes, dans le seul but de les tenir secrètes. Où veulent-ils en venir ? Quel est leur but ? Sans doute l’établissement d’une dictature mondiale, sous forme d’un Gouvernement Mondial, qui, officiellement nous apportera la Paix et la véritable " égalité " pour tous, sauf bien entendu les dirigeants qui connaîtront un pouvoir sans limite et un luxe qui rendrait jaloux les rois de l’antiquité. 
Tout ce qui précède nous permet maintenant de parler de PINE GAP. 
  
PINE GAP 
Les Etats Unis possèdent trois grandes bases en Australie. Une dans l’état de l’Australie Méridionale (South Australia), une autre dans les Nouvelles Galles du Sud, et la troisième, de loin la plus importante, est située presque exactement au centre géographique du pays ( à 12 Kms près), un peu à l’Ouest d’Alice Spring, au pied du versant sud de la Mac Donell Range (chaîne de montagnes). Cette base est entièrement souterraine, et ses entrées sont à peine visibles à la surface du sol. Cette base, " top secret ", est entièrement financée par le gouvernement US, et est officiellement connue sous le nom de JOINT DEFENSE SPACE RESEARCH FACILITY. A l’origine, son but était la recherche pour le développement d’une technologie de défense spatiale. On sait maintenant que depuis sa création, cette base a surtout servi à l’étude de la propulsion électromagnétique (en anglais Electro-Magnetic Propulsion, soit EMP). 
  
Qu’est-ce que Pine Gap exactement ? Aussi étrange que cela puisse paraître, les membres du parlement australien n’en savent rien eux-mêmes. Seul, un très petit nombre d’initiés, parmi les ministres, a une idée approximative de ce dont il s’agit. La seule source d’information du public est le recoupement fait par des chercheurs, (genre Jimmy Guieu) à la suite de déclarations faites aux USA, de petits articles publiés dans des magazines US ou australiens (articles toujours très courts et très laconiques), et de ce que la population locale a pu remarquer d’insolite. 
  
On dit aussi que sous la base de Pine Gap se trouve le forage le plus profond d’Australie - plus de huit mille mètres. Un tel forage est sans doute utilisé comme antenne intra-terrestre pour des émissions électriques à très basses fréquences servant à la recharge de batteries de sous-marin dans le Pacifique-sud ou l’océan Indien. Une antenne de ce genre pourrait aussi être utilisée pour la génération de la gigantesque onde stationnaire autour de la terre, dont je parlais plus haut. 
On dit aussi que Pine Gap possède un énorme générateur nucléaire pour l’alimentation d’un émetteur récepteur (transceiver) d’ondes d’un type nouveau. Il paraît également qu’il s’y trouve un accélérateur de plasma de forte puissance et de très haut voltage qui pourrait peut être servir à l’émission de courants électriques ou encore produire un " rayon de la mort ", ou, plus bêtement alimenter un canon à plasma. Tout cela n’est pas aussi fantastique que l’on pourrait croire : on sait maintenant que la base US de West Cape, aux environs de Exmouth Bay en Australie possède une version plus ancienne de l’émetteur-récepteur (transceiver) d’ondes électriques maintenant en place à Pine Gap qui servait, et qui sert encore à transmettre des courants électriques sous-marins, qui servent à la recharge des batteries de submersibles US qui traînent un genre d’antenne derrière eux. On sait aussi que des courants électriques transmis de cette façon, sont suffisamment forts pour recharger des batteries à haut voltage du type dit : batteries d’accumulateurs à cellules plasmo-dynamique. 
  
La population locale a eu, à plusieurs reprises, l’occasion de voir des disques blancs d’environ 10 mètres de diamètre, être déchargés de gros avions de transports US, aux aéroports desservant Pine Gap. Ces disques portaient les marques de l’US Air Force. Il paraît peu douteux que des engins du genre soucoupes volantes soient assemblés et basés dans cette base secrète. Le nombre d’UFO vu très fréquemment la nuit par des usagers de la route qui traverse la plaine de Nullarbor est tel, que localement personne ne semble en douter. Cette base a également reçu, toujours par avion et en provenance des USA, une quantité incroyable de meubles identiques à ceux que l’on s’attendrait à trouver dans un palace 5 étoiles. Les " locaux " disent aussi qu’une quantité impressionnante de provisions alimentaires est stockée dans les magasins de ce qui paraît être une véritable ville souterraine à plusieurs étages. 
  
On sait aussi que Pine Gap est un centre de contrôle des plus importants pour les satellites espions qui survolent le monde. Un article paru dans la presse fin 1973, disait que les installations de Pine Gap, et celles de sa base sœur à Guam, servaient à commander le système de prise de vue photographiques des gros satellites américains en orbite autour du globe. La qualité des photos obtenues, disait l’article, était telle qu’un objet de 18 cms était identifiable. 
  
Des ordinateurs d’une capacité incroyable font aussi partie de l’équipement de cette termitière géante. Ces ordinateurs sont reliés aux ordinateurs centraux américains et australiens qui rassemblent tous les renseignements obtenus dans ces pays ; non seulement concernant la finance ou la technologie, mais encore tout ce qui concerne les citoyens moyens. Ces ordinateurs de Pine Gap sont également reliés à ceux de Guam, ceux de Krugersdorp en Afrique du Sud, et ceux également de la base US du Pôle Sud. Mentionnons en passant que les membres du personnel de la base US en Afrique du Sud (plus de 1200), se prétendent tous membres de la mission consulaire US dans ce pays. Il est aussi intéressant de noter que la base US du Pôle Sud se trouve à un des points magnétiques sensibles de notre monde, qu’elle offre exactement toutes les mêmes facilités que la base de Pine Gap, et que tous les renseignements concernant la plupart des européens occidentaux moyens y sont également en mémoire dans les ordinateurs situés à des dizaines de mètres sous la glace. 
L’importance de cette base polaire pour le monde anglo-saxon explique peut-être la déclaration faite par le premier ministre australien vers 1987, disant que " la France doit disparaître du Pacifique, de Kerguelen, et de l’Antarctique ". 
  
Le fait peut-être le plus inquiétant concernant Pine Gap, est que le personnel admis à travailler dans cette base, et surtout celui destiné au projet EMP, a subi un conditionnement psychique et même la pose d’implants crâniens. Ces employés sont donc devenus les serviteurs inconditionnels du maître, quel qu’il soit. Un peu terrifiant non ? 
  
Le véritable but du conditionnement psychique de ces individus et de l’acharnement avec lequel on tente de protéger le secret des progrès réalisés en technologie militaire, industrielle et spatiale, deviendra évident à la fin de mon exposé. 
  
------------------------- 
  
Pour moi tout a commencé par la construction du nouveau Parliament Building de Canberra, qui a coûté un nombre impressionnant de milliards de dollars. L’Australie ne compte encore que 18 millions d’habitants, et elle se paie un bâtiment bien au dessus de ses moyens, pour abriter son gouvernement, alors que l’ancien convenait parfaitement. Ce nouvel édifice, énorme, vaste et somptueux, pourrait aisément convenir à l’URSS ou aux Etats Unis, qui ont des centaines de millions de personnes à gouverner. Ce bâtiment m’intriguait, et j’en parlais autour de moi, jusqu’au jour où je tombais sur un anglais qui me dit que le premier ministre, Bob Hawk, était un Rhodes Scholar, qu’il travaillait donc à l’établissement d’un gouvernement mondial, et que ce nouveau parlement avait sans doute un rapport avec la chose. Je ne voyais pas trop ce que cet anglais voulait dire, mais je n’insistais pas. A quelques temps de là, je tombais sur un pamphlet édité par la Human Rights Organisation qui parlait d’un groupe d’une centaine de personnes bien placées dans la haute finance, la politique, la fonction judiciaire, et le milieu des affaires, qui avait formé le " Club de Rome ". D’après le pamphlet, ce Club de Rome était inféodé à un consortium qui tient en main toute la haute finance internationale. Bon nombre d’autres groupes identiques au Club de Rome, affirme la Human Rights Organisation, sont également inféodés à ce consortium financier, et s’infiltrent dans les différents partis politiques et mouvements religieux afin de les noyauter et d’avancer lentement vers l’instauration d’une dictature mondiale. 
  
La chose me semblait un peu trop grosse pour être vraie. Cependant un de mes amis me donna une cassette audio, enregistrée lors d’une conférence faite par Peter Sawyer, ancien haut fonctionnaire australien, qui révélait un certain nombre de faits constatés pendant qu’il était en office. Il parlait notamment d’un central téléphonique construit à Canberra, appelé Deacon Centre. Ce centre est construit en béton, possède des murs de 1,20 m d’épaisseur, a coûté des centaines de millions de $, et en plus du matériel téléphonique, est équipé de nombreux ordinateurs sur 4 étages, ordinateurs dont le coût dépasse 150 millions de $. Cherchant à savoir pourquoi un tel équipement était nécessaire dans la capitale d’un pays qui ne compte que 18 millions d’habitants, il découvrit que ces ordinateurs étaient reliés à toutes les banques, tous les bureaux de postes, tous les centraux téléphoniques, toutes les machines utilisant les cartes plastiques distributrices d’argent, tous les postes de police et de douane, les bureaux d’arrivée et de départ d’avions et de bateaux, et également et surtout, aux autres centres de centralisation de renseignements sur les citoyens privés, aux USA et en Europe. 
  
Ce centre de Deacon Street est donc une centrale où les renseignements concernant tous les citoyens du monde occidental aboutissent. Où tous les renseignements financiers, économiques, politiques, et militaires de tous les pays du monde occidental parviennent, ainsi que les renseignements concernant tous les habitants de ces pays. Bien entendu tous les résidents en Australie y sont fichés, suivis et catalogués. Toutes les dépenses de tous les australiens, leurs revenus, leurs déplacements, leurs maladies et leur comportement familial, sont mis en mémoire au Deacon Centre de Canberra, où se trouvent aussi les mêmes renseignements concernant les habitants des pays occidentaux. 
  
Peter Sawyer a également découvert que le Rockfeller, président de la Foundation Rockfeller, était venu en séjour prolongé en Australie, pour superviser personnellement la construction de vingt résidences de luxe à Canberra (construction payée par le gouvernement australien), dans le site merveilleux d’un Parc National, où en principe, personne n’a le droit de construire. 
  
Les enquêtes effectuées par Sawyer, ont permis d’établir que d’une part les nouveaux bâtiments du gouvernement australien sont en fait destinés à abriter le futur gouvernement mondial, et que les vingt résidences de luxe seront affectées aux différents membres étrangers de ce gouvernement.... Pourquoi avoir choisi Canberra comme siège du gouvernement mondial ? Simplement parce que l’Australie est un pays calme, avec très peu d’indigènes pouvant devenir récalcitrants, et surtout, un pays dont la langue est l’anglais. Aucun autre pays de langue anglaise offre la sécurité que peut offrir l’Australie, lors de l’instauration du gouvernement mondial. En Amérique ou en Europe, des soulèvements sont plus que probables, et l’Amérique du Sud non seulement n’est pas anglophone, mais encore son penchant pour les révolutions et les troubles sociaux est bien connu. 
  
L’Australie est donc bien l’endroit idéal pour une telle entreprise. Mais comment l’avènement d’un gouvernement mondial pourrait-il être possible dans un avenir proche ? La chose est relativement simple, comme les lignes suivantes le montrent. 
  
Tout d’abord, qui sont ces " internationalistes " qui veulent diriger le monde ? La réponse surprendra sans doute pas mal de personnes : ceux qui veulent établir un gouvernement mondial, sont au nombre d’environ une quinzaine de familles qui d’ores et déjà régissent toute la haute finance internationale, et ont la main mise sur la plupart des gouvernements par le contrôle absolu de leurs finances, et de leur économie nationale. Ces maîtres de la finance ont conçu leur projet après la première guerre mondiale, et travaillent, depuis, à faire un travail de sape et de déstabilisation économique dans tout l’occident. 
Ces financiers portent évidemment l’étiquette de " capitaliste " mais c’est là une notion très illusoire, car, en fait, ils n’ont cessé de tirer continuellement les ficelles des partis de gauche, aussi bien que celles des partis de droite. Leur idée est logique et consiste tout bonnement à déstabiliser les pays occidentaux sur les plans politiques, économiques, et religieux. On pourra être surpris que ces " novateurs " s’en prennent aux religions ; les grandes religions constituent des barrières morales qui s’opposent aux buts peu moraux et non altruistes des promoteurs de ce qu’ils appellent le Nouvel Ordre Mondial, et leur pouvoir sur les masses doit donc être grandement réduit. Des hommes à eux s’étant infiltrés dans les hautes sphères des principales religions, il ne leur a fallu que très peu d’années pour rendre celles-ci pratiquement impuissantes. Les divisions au sein des religions Juive et Catholique, en sont un exemple. 
  
La déstabilisation économique se fait par un procédé plus lent mais des plus efficaces. Je ne parlerai pas des nombreuses difficultés rencontrées par les différents pays sur le plan économique, mais je vais décrire le processus en route, qui soudainement fera écrouler la finance de tout l’occident, aussi facilement qu’une bombe aérienne fait s’écrouler un édifice. Les maîtres de la finance internationale ont en effet, mis au point un plan diabolique. Ce sont eux qui ont été à l’origine des augmentations des prix du pétrole, en disant aux dirigeants des pays arabes qu’ils feraient accepter ces augmentations par les gouvernements européens, à la condition que les revenus provenant de ces augmentations soient versés à la " International Reserve Bank " qui en fait est entièrement entre leurs mains. La Reserve Bank a remis ces fonds à une banque de " holding " qui a très libéralement prêté cette masse énorme de dollars aux pays du tiers monde, à des taux d’intérêts usuraires. Cette banque de holding est réceptrice des intérêts payés par les pays sous-développés, et les reverse en presque totalité à une autre banque de holding, qui place cette énorme quantité d’argent pour le compte des arabes. Ces placements se font dans des affaires prospères et généralement très importantes, des hôtels internationaux, des domaines agricoles de grande taille, etc., n’envoyant dans les pays arabes que des intérêts de relativement peu d’importance ; néanmoins, ces intérêts sont suffisamment importants pour permettre aux " rois du pétrole " de réaliser des transformations et des travaux d’amélioration importants dans leur pays tout en achetant des résidences personnelles en Europe. Rien ne semble suspect dans tout ceci, mais les choses changeront très bientôt. Ceux qui ont manigancé ce plan, savaient d’avance que les dirigeants des pays sous-développés auraient la tentation de mettre une bonne partie des sommes reçues dans leurs poches (au besoin on les encourageait un peu), du fait qu’ils n’avaient pas d’expérience en matière de " haute politique ", pas plus qu’en matière " finances internationales ". Il était évident d’avance, que les industries et les exploitations agricoles de ces pays ne recevraient pas d’aide suffisante pour améliorer la situation économique, et que le taux d’intérêt élevé souscrit, plongerait ces nations du tiers monde dans des difficultés financières encore plus grandes. Le résultat sera que tôt ou tard, ces pays seront contraints d’accepter les propositions que la " banque de holding " commence à leur faire, d’après lesquelles le remboursement de leur dette et des intérêts ne sera pas exigé, si les gouvernements signent un accord avec la banque donnant à celle-ci les droits perpétuels de recherche et d’exploitation de toutes les ressources minières de leur pays. Que cet accord soit signé ou pas importe peu puisque si les débiteurs ne peuvent pas payer, la banque de holding se trouvera en faillite, et c’est ce qui compte ; la International Reserve Bank dira alors aux pays arabes, que la banque de holding avait fait de mauvais placements, tout leurs avoirs se trouve volatilisés, que plus aucun intérêt ne pourra leur être payé. Les pays arabes n’auront alors d’autre ressource que de mettre sur le marché toutes les valeurs en bourse qu’ils possèdent, et bon nombre de biens achetés par la deuxième banque de holding. D’ailleurs une bonne partie de ces biens seront gelés, car ils auront été achetés à l’aide de prêts non encore entièrement remboursés, et feront partie des avoirs de la première banque de holding mise en faillite. La quantité incroyable d’actions mises sur le marché en même temps, provoquera un " crach " boursier tel que toutes les économies du monde Occidental s’écrouleront en même temps. 
  
Le monde entier sera alors dans une situation désespérée. L’argent ne vaudra plus rien et les risques d’un conflit mondial seront grands. 
  
C’est à ce moment que l’utilité des bases comme celles de Pine Gap deviendra évidente. Tout d’abord, si un conflit mondial éclate, ces bases qui peuvent abriter des dizaines de milliers de personnes, serviront de refuge aux politiciens du moment et à leur administration, ainsi qu’aux financiers internationaux, leur famille, et leur lieutenants. Si aucun conflit éclate, les réalisations technologiques avancées qui s’y trouvent, permettront aux financiers de se donner figure de saints en proposant au monde, en toute sécurité, la formule miracle qui le sauvera à coup sûr, à savoir le remplacement de toutes les monnaies par des cartes plastiques assurant la " vraie égalité " pour tous, la suppression de la propriété, et la création d’un gouvernement mondial qui garantit la paix universelle. Evidemment ce nouveau régime ne sera pas du goût de tous, mais les masses seront convaincues qu’il est nécessaire d’assurer la Paix et la Justice sociale par la force. Les possibilités données par les équipements des bases souterraines disséminées un peu partout dans le monde, permettront de faire disparaître sans trace les récalcitrants opposés " au bonheur du peuple " (peut-être seront-ils envoyés ailleurs comme dans Alternative 3 de Leslie Watkins), et elles assureront également l’écrasement de tous mouvements insurrectionnels éventuels. Il est même possible que nos nouveaux maîtres diront au peuple qu’ils ont l’aide des extra-terrestres, et que nous sommes au début de l’Age d’Or promis par les écritures. En fait ce sera la pire des dictatures jamais connues sur terre. 
  
On peut déjà imaginer tout ce qui sera dit contre ces " sales arabes " qui ont provoqué l’écroulement du marché mondial en vendant leurs valeurs d’un seul coup ! Que l’on ne se méprenne pas, je ne suis pas particulièrement pro-arabe, pas plus que pro-juif, je parle simplement de la propagande qui sera faite à cette époque, que nous connaîtrons dans un avenir pas trop éloigné. 
  
Il est intéressant de noter qu’il y a maintenant quelques années, deux frères banquiers du Texas, et multi-milliardaires de surcroît, dégoûtés de ce qu’ils voyaient se tramer, ont tenté d’enrayer ces manigances impensables. Pour avoir plus de crédence auprès des pays arabes, ils ont réussi à obtenir l’appui politique et financier du Chah d’Iran (avant sa brusque déposition). En l’espace de quelques semaines, les deux frères se retrouvèrent en faillite soit disant frauduleuse et mis en prison, et dans le même temps, le Chah d’Iran eut à faire face à une révolution, fut déposé, et après un court traitement " en clinique " aux USA (alors qu’il n’était pas malade), faussa compagnie à la CIA, et décéda en Egypte. 
On voudra bien me pardonner, mais il ne m’était pas possible de parler de Pine Gap sans dire ce qu’elle représentait vraiment dans le contexte mondial actuel. Les bases soeurs de Pine Gap, comme déjà mentionné sont, pour l’hémisphère sud : Guam, Krugersdorf en Afrique du Sud, et celle de l’Antarctique. Toutes possèdent exactement les mêmes réalisations techniques. En Australie, Pine Gap est " appuyée " par une autre base dans les Nouvelles Galles du Sud ainsi qu’une base en Australie Septentrionale et la base de West Cape, en Australie Occidentale, pas très loin de Perth. Il est certain qu’aux USA et dans l’hémisphère nord, d’autres bases de ce type ont été construites. Peut-être même que les bases US occupées par les Petits Gris, en Amérique, sont des bases du même type. A ce sujet, et je n’avais pas l’intention de le mentionner tellement cela paraît incroyable, la rumeur veut qu’un représentant des Petits Gris se trouve dans chacune des bases souterraines US de l’hémisphère sud. 
  
Tout ce qui précède n’est pas du tout de la science fiction et si certains détails peuvent s’avérer différents, dans le futur, cela sera dû aux petits ajustements faits au cours des événements. Tout ce que je dis dans ce texte, est absolument véridique, et ne fait pas voir l’avenir en rose. 
  
  
Lucien H. Cometta 
  
  
  
  
Lucien H. Cometta 
Avril 1990 
OVNIS EN AUSTRALIE 
  
J’ai tenté de compulser les journaux des deux dernières années dans ma région, mais je n’ai rien trouvé d’intéressant concernant les OVNIS. En gros, ce que l’on peut trouver, se résume ainsi : " Monsieur un tel a été effrayé par des lumières au comportement bizarre évoluant au dessus de sa ferme. Le fait a été confirmé par son épouse, arrivée juste à temps pour voir les lumières soudainement prendre de l’altitude, et disparaître à une vitesse inimaginable. " 
  
Cependant le terrain de jeu préféré des UFO d’Australie, semble être la Plaine de Nullarbor en général, et la route Adélaïde-Darwin en particulier. Cette route est parcourue quotidiennement par de gros " camions-trains " (ou train trucks) à deux ou trois remorques pour ravitailler la région de Darwin, et approvisionner le sud de notre continent en bétail de boucherie. Les chauffeurs de ces monstres de la route, ont pris l’habitude de voir d’étranges lumières précéder ou suivre leur camion, agissant parfois comme si elles essayaient de pousser à la limite de résistance les nerfs des conducteurs. 
  
Une autre région fait aussi parler d’elle assez souvent, c’est la région de Pine Gap. On m’a rapporté deux événements sortant un peu de l’ordinaire, survenus dans cette région. 
  
I. - UN UFO S’ECRASE PRES DE PINE GAP 
Quatre corps non-humains récupérés. 
  
En 1976, un OVNI s’est écrasé dans la région de Pine Gap, dans une région de brousse à faible densité de population. Ce qui fait l’intérêt de cet accident, c’est que 4 corps d’humanoïdes ont été trouvés dans les débris, et transportés dans la mystérieuse base US par les autorités. A l’époque, les médias ont très succinctement mentionné la chose, et l’annonceur de la chaîne télé ABC (chaîne gouvernementale) a même déclaré qu’il donnerait " de plus amples détails sur ce curieux événement " dans le journal télévisé du soir, mais bien entendu, il n’en a plus jamais reparlé, pas plus que les journaux locaux ou nationaux. Je n’ai malheureusement pas de date exacte, mais l’on m’a dit que des magazines américains ont relaté ces faits. 
  
II. - ASSASSINAT SUSPECT D’UN JEUNE HOMME DE PINE GAP 
Les américains envoient immédiatement le corps aux USA. 
  
En 1988, le corps d’un jeune homme a été découvert dans la brousse, près de la célèbre base US. Il s’agit du fils d’employés australiens de la base. Ce meurtre en lui-même, bien que triste, n’est pas extraordinaire, mais des circonstances inhabituelles et surtout le comportement ahurissant des militaires américains, soulevèrent bien des questions, à ce jour demeurées sans réponse. Voici l’histoire. 
  
Il n’a pas été dit si les parents de la jeune victime étaient militaires ou pas, mais ils avaient accès à l’intérieur de la base souterraine, tout au moins en partie. L’adolescent était très intelligent, aimé de tous grâce à sa personnalité agréable, et les très nombreux militaires ou civils employés de la base dont il avait fait connaissance, le considéraient comme un ami adulte, plutôt que comme un gamin. Il est hors de doute que ses amis parlaient librement devant lui, et qu’il était au courant de faits considérés " confidentiels ". 
  
En outre, lorsqu’il n’était pas à l’école, il passait son temps à se promener (certains disent fouiner) dans la brousse autour de la base dont il ne pouvait franchir les limites. Lorsque le corps de ce jeune a été découvert, les autorités ont parlé de meurtre " du genre exécution ", ce qui surprit tous ceux qui le connaissaient, car il n’avait pas de mauvaise fréquentation (dans cette région désertique, il ne fréquentait que des gens de la base), il ne buvait pas et ne se droguait pas. Une exécution du genre de celle généralement réservée aux voyous est donc considérée comme impossible par tous. Mais, il y a mieux. 
  
AVANT MEME QUE LES PARENTS SOIENT PREVENUS, les militaires enlevèrent immédiatement le corps, ET L’ENVOYERENT SEANCE TENANTE AUX USA, par avion spécial. Les américains n’ont normalement pas le droit d’agir de la sorte en Australie où ils n’ont aucun pouvoir légal. Pour exporter un corps, ils auraient dû accomplir un certain nombre de formalités, chose qu’ils n’ont pas faite. Après le départ des restes de ce malheureux adolescent, ni la Military Police, ni les autorités américaines, ne parlèrent jamais plus de cet incident. Le temps a progressivement effacé ces événements de la mémoire du public, et seuls quelques amoureux de la vérité se demandent ce qui s’est vraiment passé, et pourquoi les représentants de l’Oncle Sam ont soudain jugé nécessaire d’envoyer le corps en Amérique. 
  
On ne peut que formuler des hypothèses ; peut-être ce jeune s’est il soudainement trouvé nez à nez avec des EBE, alors qu’il se trouvait là où il n’aurait pas dû être, peut-être a-t-il été le témoin de choses compromettantes ou très secrètes, peut-être encore a-t-il parlé de choses qu’il n’aurait pas dû savoir. 
  
Quelle que soit la bonne hypothèse, pourquoi les autorités ont-elles tout d’abord parlé de " meurtre du type exécution " ? Pourquoi les américains se sont-ils donné le droit de ravir le corps, et de l’expédier dans leur pays ? Par quel secret Canberra et Washington sont-ils liés ? Ce jeune homme de 17 ans méritait-il la mort pour avoir découvert accidentellement un secret d’état, alors qu’on laisse vivre en paix des assassins violeurs et récidivistes, qu’on libère après quelques mois de prison seulement ? 
  
Nous ne saurons jamais ce qu’est devenu le corps de ce pauvre garçon ni à quelle étrange autopsie rituelle il aura pu être soumis. Toutes ces questions demeureront à jamais sans réponse... 
  
Les EBE sont-ils mêlés à tout cela ?... On le dit... 
  
J’avoue que j’ignorais ces deux événements, le premier parce que j’étais en France lorsqu’il s’est produit, et le deuxième parce qu’il est survenu à une époque où j’avais de sérieux ennuis de santé durant laquelle les OVNIS et les actions des GI en Australie m’importaient vraiment peu. 
  
-------------- 
  


_________________
http://www.ovni.info


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:24 (2016)    Sujet du message: L'affaire Pine Gap

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ufolibre Index du Forum -> Les pistes de recherche sur les OVNI -> Ultra Top Secret et folklore ufologique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky