Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
serie "les envahisseurs "

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ufolibre Index du Forum -> Evènements médiatiques -> Films, documentaires et émissions TV
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
explorer
Chercheur de vérité

Hors ligne

Inscrit le: 17 Aoû 2007
Messages: 15
Localisation: banlieue de Bordeaux
Masculin
Point(s): 15
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mer 29 Aoû - 13:47 (2007)    Sujet du message: serie "les envahisseurs " Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Bonjour ,

Edition de la série televisée ,chez TF 1 " LES ENVAHISSEURS " EN DVD . Okay

La serie complete des le 20 sept 2007.
Pour les amateurs nostalgiques !! Wink


Revenir en haut
ufolibre
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2007
Messages: 256
Point(s): 258
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Lun 8 Oct - 08:03 (2007)    Sujet du message: serie "les envahisseurs " Répondre en citant

Citation:
Avec David Vincent en témoin pur face à des corrompus de toutes sortes,
"Les Envahisseurs" imposait les codes des séries TV.

*Les extraterrestres n'ont toujours pas fini d'envahir la Terre*

LES ENVAHISSEURS (THE INVADERS).
Créée par Larry Cohen, produite par Quinn Martin (1967-1968).
TF1 Vidéo.
Bande originale: anglaise, française (mono). Sous-titrage: français.

Ils sont enfin parmi nous ! Cet automne sourit aux sériephiles. Voici la
totalité des 'Envahisseurs' en trois coffrets - découpage
commercial, puisqu'il y a eu deux saisons.

En cette année 1967, l'architecte David Vincent (Roy Thinnes) voit donc
les extraterrestres. "Pour lui, tout a commencé par une nuit sombre, le
long d'une route solitaire de campagne, alors qu'il cherchait un
raccourci que jamais il ne trouva", dit en V. F. l'impérissable
introduction. On déguste cette tournure, "alors qu'il cherchait un
raccourci que jamais il ne trouva". Elle pourrait être aux amateurs de
séries ce que le carton du 'Nosferatu' de Murnau, "quand il eut dépassé
le pont, les fantômes vinrent à sa rencontre", fut aux surréalistes: un
jalon poétique.

Mais David Vincent n'est pas poète, et il s'escrime à convaincre des
Etats-Unis incrédules. Rappelons que l'on reconnaît les extraterrestres
parce que leur petit doigt est droit, déformation qui en ferait de
vagues cousins des colons anglais de l'Amérique, lorsqu'ils sirotaient
leur thé. Nous sommes pourtant en pleine Guerre froide, et 'Les
Envahisseurs' paraissent plutôt condenser la panique face à l'ennemi
communiste.

Lecture un peu rapide. Les scénaristes de cette série créée par Larry
Cohen et produite par Quinn Martin étaient plus malins que ça. Ils
prennent un plaisir évident à faire de leurs personnages de collabos des
citoyens hauts placés, surtout des militaires. Ils se plaisent à
égratigner ces petites villes du centre du pays, modèles d'une cité
repliée sur elle-même, "rigide, fière de ses prérogatives et prête à se
défendre contre toute attaque extérieure", est-il dit dans un épisode.
Alors que dans cette histoire, la moitié des notables, dont le chef de
la police, sont des 'aliens'...

Passé l'argument de science-fiction, il y a comme un pessimisme
romantique dans l'humanité occidentale que décrit la série. David
Vincent n'est pas seulement le témoin paranoïaque en butte à des
rationalistes ricanant: c'est aussi un pur, dur aussi, mais pur, face à
des corrompus de toutes sortes, prêts à vendre la planète pour
satisfaire leur soif de pouvoir.

Plus que l'invasion, c'est ce trait de caractère qui rapproche
l'architecte maudit de Fox Mulder. Ne nous trompons pas, 'Les
Envahisseurs' reposait sur une logique inverse de celle de 'X- Files'
(1993-2002). La vérité n'est pas «ailleurs», David Vincent la détient
d'emblée. Mulder, lui, courra pendant sept saisons après les signes, les
indices, les preuves.

En revanche, les deux héros ont en commun leur attitude de défi face à
un certain establishment. Encore que sur ce point, 'X-Files',
radicalement à droite, ira beaucoup plus loin dans la détestation de
l'Etat central. Vincent, lui, croit encore pouvoir aller convaincre
"Washington", qu'il invoque à tout propos.

A (re)voir les 43 épisodes de la série de Larry Cohen, on prend aussi la
mesure de son héritage sur le plan narratif. Avec sa séquence de
prégénérique, son introduction en voix off rappelant l'enjeu planétaire,
puis ses quatre actes séparés par des noirs et une incrustation avec le
logo du feuilleton, ainsi qu'un épilogue, 'Les Envahisseurs' intégrait
la contrainte des coupures publicitaires d'une manière fort poussée.

Après les anthologies telles que 'La Quatrième Dimension' (1959-1964),
une nouvelle temporalité, un nouveau découpage apparaît. Au point que la
série, dont les épisodes sont d'abord autonomes, devient feuilletonante
dans sa deuxième partie. Elle installait une série de codes destinés à
durer, et qui conduisent jusqu'à l'explosion actuelle de la fiction TV
américaine. Dans la foulée des 'Envahisseurs', il n'y avait pas que les
aliens aux petits doigts rigides qui allaient envahir la Terre.


Source : http://www.letemps.ch


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:13 (2016)    Sujet du message: serie "les envahisseurs "

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ufolibre Index du Forum -> Evènements médiatiques -> Films, documentaires et émissions TV Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky